Section de Marne et Chantereine

Section de Marne et Chantereine
Accueil

Oui à l'éco-quartier, mais pas sur le dos de l'avenir du fret ferroviaire

.
 
 
 
 

Oui à l'éco-quartier, mais pas sur le dos de l'avenir du fret ferroviaire

 

ors du Conseil municipal du 28 mai 2010, Frank Mouly s'est exprimé au nom du groupe communiste sur les menaces qui pèsent sur le triage nord de Chelles-Vaires :

 


Je veux motiver le vote de notre groupe sur ce point pour lequel nous nous abstiendrons, dans la continuité de la position adoptée par les élus communistes au conseil communautaire de Marne & Chantereine.

 

Cette abstention n'est pas motivée par l'objet même de la délibération puisqu'on ne peut que se réjouir que l'avenir de cette zone soit pensé et élaboré par la communauté d'agglo et donc à une échelle qui tient compte des intérêts et objectifs des villes qui la constituent.

Elle est motivée par la nature même du projet et surtout son périmètre final puisque les informations recueillies auprès de la commission urbanisme de la communauté d'agglo indiquent qu'il ne s'agit pas uniquement d'un projet de 11 hectare, mais d'un périmètre beaucoup plus large qui pourrait être à terme concerné. Ce périmètre étendu, vous le savez sans doute, amputerait de manière significative et même définitive, le triage de Vaires.

Des éléments fournis par la commission et qui ont par ailleurs été produits en réunion publiques montrent en effet, que l'ensemble du faisceau nord du triage, soit la bagatelle de 32 voix, serait supprimé.

Si nous ne contestons pas le volontarisme en matière d'aménagement, et notamment de logement, nous attirons l’attention sur le fait que supprimer le triage nord c’est rendre définitivement impossible une activité de tri de wagons et donc préparer la mort du site. C’est supprimer un des atouts économiques de notre territoire, des emplois cheminots, mais c’est aussi condamner un site logistique d’intérêt régional, une des portes d’entrée ferroviaires à l’est de l’Ile de France.

Alors même qu'un consensus de façade se dessine sur l'urgence écologique, que l'on nous parle du grand Paris comme de la métropole de l'après Kyoto, vous comprendrez que nous avons du mal à comprendre qu'un tel éco quartier se fasse sur la dépouille d'un site promis à un grand avenir, pour peu que la volonté politique existe, ce qui ne manquera pas d'arriver un jour ou l'autre.

Vous conviendrez que l'enjeu est véritablement considérable. Tout autant pour notre territoire qu'à d'autres échelles.

Pour ces raisons, les élus communistes ont fait trois propositions lors du dernier conseil communautaire. Je veux en informer notre assemblée :

  1. Faire du maintien du site ferroviaire et de son activité un des données intrinsèques du projet d’éco quartier ou de nouveau quartier urbain, ce qui signifie entre autre conserver la vocation ferroviaire des terrains du triage nord.

  2. Deuxièmement mettre en place dans le dispositif de concertation en cours un groupe de travail pour élaborer des propositions concernant le maintien et le développement de l’activité ferroviaire du site du triage en tenant compte de tous les enjeux environnementaux

  3. Engager un processus de démarche et d’intervention auprès de l’Etat, de la Région, de RFF et de la SNCF pour la défense de ce site et pourquoi ne pas en faire un site expérimental pour le développement de nouvelles pratiques ferroviaires liées au fret. Nous pourrions également nous appuyer sur les démarches engagées par plusieurs maires pour le maintien de l’activité des triages situés sur leur commune.

Notre position à l'avenir au conseil communautaire dépendront de la manière dont nous sauront collectivement, commune et communauté d'agglomération, prendre en compte les interrogations et propositions formulées.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.